Messages entre adhérents


Ici, pendant la période de confinement, vous retrouverez les messages de soutien ou de bonne humeur adressés par nos amis :

 

 

 

 

Découvrez le nom de ces fleurs venues du jardin de Lili et adressez vos réponses à lilirozat@gmail.com


Pivoine sauvage du mont Chalvet souvenir de rando. Celle ci est dans mon jardin

Lili



« La Tête de l’Estrop »

Cinq heure du matin une voix retentit

C’est celle du gardien

Nous sommes encore endormi

Mais quelle drôle d’idée cette envie

Alors qu’il fait toujours nuit

 

Nous sortons du refuge

La nuit est noire,

Nous ne verrions rien sans nos frontales

Nous nous jetons dans l’inconnu

 

Le vent souffle, il fait froid

Le torrent à traverser ...

le bruit de l’eau nous guide

Le passage à gué est là

 

Plus loin le silence rythme nos pas

Le souffle est court

La pente est soutenue ...!!!

Rien pour nous rassurer

 

Le jour se lève

Les rayons du soleil effleurent les crêtes enneigées L’horizon s’illumine

Les montagnes prennent une couleur orangée

 

Le sommet apparaît

Un cri, un rire, un « Wouah »

Est il possible !!!

Tout la haut .....!!!

 

Nous franchissons avec le sourire

Des chaos de rochers parfois en équilibre

Tout est minéral

Tout est beauté

 

La neige est là, dure

Il faut chausser

Marcher avec crampons et piolet

Sur les névés sans s’emmêler les pieds

 

Le sommet approche

Franchir la grande dalle

La longue arrête sommitale

C’est la Tête de l'Estrop

 

Caché dans sa niche de pierre,

La Vierge Noire nous accueille

Nous sommes là, ici et maintenant.

Nous profitons de l’instant présent...

Patrick


Me concernant, je descends au niveau du rancure ( 4 m de dénivelé descendant sur sentier), je vire à gauche, longe les framboisiers, passe le tas de compost, longe le grillage, évite les arbres fruitiers, les contourne, les observe , ah! tiens le cerisier commence à fleurir, les péchers défleurissent, le figuier débourre, je saute par dessus une goulotte ( 1m de large!) surveille mes radis et remonte mon sentier (4 m de dénivelé montant) puis je suis au niveau de la maison: je prends à gauche, dis bonjour à mes poissons rouges, regarde la voiture s'ennuyer sous son auvent, prends l'allée nord, puis contourne le potager et surveille les fraisiers qui fleurissent,passe les futurs kiwis, la serre où m'attendent les tomates à repiquer, et rejoins le sentier : durée 5 minutes je recommence en tournant à droite en bas puis en haut du sentier. 12 tours et j'ai fait mon heure de marche.Elle est pas belle la VIE?...

Lili



A l'heure où trois couleurs,

Divisent notre territoire, au cœur

De journaux et cartes nuancées

Le vert est préféré.

 

Le vert, ton de l'espoir,

D'honnêtes échappatoires,

Couleur de la nature et du végétal

Que souhaite respirer notre mental.

 

Fini le temps de vertes réprimandes,

Des coûteuses et insolites amendes,

Des vertes et des pas mûres,

Que nous n'avalerons plus, c'est moins sûr !

 

Le rouge, couleur sang coquelicot,

Et sans cocorico,

Du célèbre tapis, non déroulé,

Ni revendiqué, ni regretté.

 

Haro sur les futiles soirées

Faites de mondanités,

En avant le rouge de nos veines et la solidarité,

Pour cimenter la communauté.

 

Évoquons enfin l'orange pulpeuse,

La couleur de la transition heureuse! 

Celle des incontournables feuilles d'automne,

Et des citrouilles qu'on mitonne.

 

La Terre est bleue, comme une orange,

A écrit Paul Eluard, étrange !

Comme ce déconfinement aux trois couleurs

Qui rend interrogateur et songeur,

Pour une parenthèse sans heure ni heurt.

Annie LANGLOIS


Sur la photo voyez vous la cane?

Il pleut, elle cache ses cinq petits, et, me met au chômage technique, je devais nettoyer le ruisseau, ça attendra... un autre jour.

Gilbert

Deuxième photo : des aigrettes blanches  je pense viennent me narguer! Un castor est venu jusque chez moi et boulotte les petits arbres et fait des barrages

Bon confinement 

 


Etes-vous prêt(e)s pour une CORONA-VIRÉE ?

 

Bonjour ami(e)s Oraisonnais(e)s Accueilli(e)s,

Depuis le début du confinement, je sors tôt pour une « Corona-Virée » d’une petite heure à travers les lotissements, rues, routes, chemins de notre secteur (autour de la Grande Bastide). Cette marche matinale et solitaire me permet de m’oxygéner, respirer, sentir, entendre, écouter, regarder, voir, observer, découvrir, admirer et… cogiter. 

 

Je me suis mise à photographier ce que je remarquais, pour en faire un « jeu de piste photos » pour mes petits-enfants… l’été prochain j’espère ! A l’image du concours que proposait il y a quelque temps l’Office de Tourisme d’Oraison l’été pour faire découvrir le village aux enfants.

 

J’ai proposé ce jeu en avant-première à des connais-sances de mon voisinage.

Le but du jeu : Trouver l'endroit où ont été prises les photos (en ayant en tête que ça se trouve forcément dans un cercle de 1km de rayon avec pour centre le 39 la clé des champs) et indiquer ce qui y est représenté. (Si une partie de ce cercle n’est pas dans votre propre zone autorisée, attendre la fin du confinement pour y prospecter – mais vous aurez sans doute alors d’autres préoccupations prioritaires ! Vous verrez bien…).

Date limite de participation : J + 10 à partir de l’avis de déconfinement pour Oraison. 

Qu’y-a-t-il à gagner ? : Un peu d’agrément lors de vos « sorties sportives » autorisées… (Pensez à emporter votre attestation dûment remplie). Et le plaisir de se retrouver un beau jour de « l’après » autour d’un verre et de petites douceurs pour l’annonce des résultats et la remise d’un petit lot symbolique pour la personne qui aura le plus de bonnes réponses (après tirage au sort des éventuels ex-aequo).

Si certain(e)s d’entre vous veulent participer à ce jeu, contactez-moi par SMS (07.83.09.10.48). Je vous enverrai par mail les photos et le bulletin de participation.

Si d’autres (ou les mêmes) veulent jouer au reporter-photos dans leur secteur, ce serait sympa de nous faire découvrir d’autres quartiers d’Oraison.

Bonnes Corona-Virées. Respectez bien les règles de distanciation. Ouvrez l’œil !

Anne-Marie


Loin des yeux mais pas du cœur. Prenez bien soin de vous pour que nous puissions de nouveau apprécier ensemble les randos et autres activités d'Oraison Accueil.

Confinée en bourgogne et en appartement, je dis un grand MERCI à vous tous qui restez en contact avec les adhérents pour palier à la solitude et  l'ennui.

A bientôt

Dominique


Hymne à la joie…..de la rando …

 

Le Jeudi, un simple jour de la semaine

Or qu’est ce qui m’amène ?

A oser le mettre en avant

Au nom de nombreux sympathisants.

Jeudi, à l’heure où blanchit la montagne,

Sans que personne ne se dise qui gagne !

Tous en marche en mode impérial 

Avec ou sans effort, à un rythme amical .

Jeudi suivant, à l’heure où fleurissent les pivoines,

Pour le repas, à chacun son avoine

Plus ou moins arrosé et digeste,

Suivi d’une réparatrice sieste.

Pour le énième, à l’heure où darde le soleil,

Se font concurrence nos bobs et chapeaux, quoique pareils

Pour se protéger de ses brûlants rayons

Et habillés de colorés pantalons, jamais de haillons.

Un jeudi d’automne, à l’heure où chuintent les chamois,

Qui loin de penser à de tendres proies,

Sont dérangés malgré nos silencieuses errances

Mais tant ils aspirent au grand et blanc silence.

Ces jeudis qui se suivent et ne se ressemblent pas

Ravivent une saine énergie dont on ne manque pas !

Aussi, merci aux GO qui jamais ne s’épuisent

Puissent-ils continuer pour gommer nos mouises .

 Annie LANGLOIS


Un tableau d'Alexandre